Aimes ce que tu Hais

Screenshot 2019-01-28 at 15.19.14.png

La haine est une énergie, qui peut être transformée.

La haine est irrationnelle et nous échappe.

La haine impacte plus la personne qui déteste, que la personne ou l'objet détesté.

Il est difficile de vaincre la haine, preuve qu'elle a des origines profondes.

Chaque sentiment de haine qui nous envahit, est un inconfort, une gêne, une blessure peut être, qui se réveille en nous. Celui qui provoque la réaction n'est qu'un miroir face à nous, pour nous faire voir les branches déséchés de notre être. Ces branches que l'on délaisse et que l'on cache depuis toujours.

Nous n'en avons pas toujours conscience mais l'origine de chaque branche blessée se trouve dans les racines dont il faut s'occuper.

Et il n'y a rien de plus puissant que de s'occuper des racines de son être. Pour que toutes les branches reprennent vie, pour en faire sortir des bourgeons d'amour.

Chaque situation a laquelle nous sommes confrontés, chaque personne qui provoque une émotion, un sentiment d'inconfort est une bénédiction sur notre chemin de vie, un rappel pour qu'on s'occupe des branches délaissées. Pour qu'on décide enfin de leur souffler la vie.

Alors, oui, c'est en nous qu'il faut aimer ce qu'on haie, pour voir la transformation opérer ; ne plus voir à l'extérieur que le reflet des bourgeons qui naissent à l'intérieur de nous.

Le dehors n'est que le reflet de dedans, rien de plus.


"Hier, j'étais intelligent et je voulais changer le monde. Aujourd'hui, je suis sage et je me change moi-même." Rumi